Guéckédou : un cas probable d’une nouvelle fièvre notifié (ANSS) !

Un cas probable de la fièvre de Marburg a été détecté le jeudi, 05 août 2021 à Guéckédou dans la région de N’Zérékoré par deux laboratoires nationaux basés à Guéckédou et à Conakry du niveau P2. L’information a été confirmée ce vendredi, 06 août 2021 par l’agence nationale de sécurité sanitaire.

 

Définition de la fièvre de Marburg

 

La fièvre hémorragique de Marburg est une maladie grave, associée à une forte létalité et provoquée par un virus de la même famille que celui à l’origine de la fièvre hémorragique à virus Ebola. Au microscope électronique, les particules virales apparaissent comme des filaments allongés s’enroulant parfois en formes étranges, d’où le nom de la famille : les filoviridés. Ils font partie des agents pathogènes les plus virulents pour l’homme que l’on connaisse.

 

Bien que provoquées par deux virus différents, il est pratiquement impossible de faire une distinction clinique entre les deux maladies. Elles sont rares mais peuvent provoquer des flambées spectaculaires, associées à un taux de létalité élevé. Dans le passé, l’attention des autorités sanitaires n’a été attirée sur ces flambées qu’à partir du moment où des mesures inadéquates de lutte anti-infectieuse avaient amplifié la transmission dans les établissements de santé.

 

Il n’y a ni vaccin, ni traitement spécifique pour aucune de ces deux maladies. Malgré des années d’enquêtes approfondies avec des tests pratiqués sur des centaines d’animaux, d’insectes et de plantes, on n’a pas été en mesure d’identifier un réservoir animal ou une source environnementale pour l’un ou l’autre de ces deux virus. Les singes sont sensibles à l’infection, mais on ne considère pas qu’ils soient un réservoir viable en raison du fait que pratiquement tous les animaux infectés meurent trop vite pour entretenir durablement la survie du virus. On ne pense pas que les êtres humains appartiennent au cycle naturel de transmission ; leur infection est accidentelle.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
4 + 4 =