Guinée : des professionnels de la santé outillés sur la prise en charge de la douleur chez les drépanocytaires !

En partenariat avec avec la Fondation Fabre, l’ONG Drépano Guinée a lancé ce lundi 06 décembre 2021 la formation d’une cinquantaine de professionnels de la santé sur la prise en charge de la douleur chez les drépanocytaires. Cette formation va s’étendre du 06 au 11 décembre 2021 au centre Drépano Guinée à Conakry.
Dans son discours de bienvenue, Dr Mamadi Dramé, président de l’ONG « Drépano Guinée » et initiateur de cette formation s’est réjoui de la mobilisation du personnel et des professionnels de la santé. D’entrée en sujet, il a rappelé que la douleur est le principal symptôme de la drépanocytose. Elle évolue avec le malade drépanocytaire durant toute sa vie. Ce médecin explique ce qui l’a amené à organiser cette formation. « C’est de mieux prendre en charge la douleur des drépanocytaires. La douleur est ressentie pas seulement chez le malade drépanocytaire, mais par la famille et nous-mêmes les soignants, parfois de notre incapacité à pouvoir les soulager et de les mettre dans un état satisfaisant sans douleur. Aujourd’hui, la drépanocytose heureusement connaît assez de progrès, parce que le tabou qui disait qu’un drépanocytaire ne pouvait pas tenir plus de 5 à 10 ans, de nos jours, il y a des drépanocytaires qui sont dans certains pays qui ont plus de 80 ans. Alors, il faut juste un suivi régulier, un dépistage précoce et la maîtrise de toutes les complications liées à cette maladie », indique Dr Mamadi Dramé
Cet atelier de formation des professionnels de la santé a pour but de lutter pour une meilleure prise en charge de la douleur, savoir l’élaborer et la diagnostiquer. Christiane Marandel Buisson, formatrice décline les thématiques qui seront dispensées. « Que cette prise en charge soit globale non pas seulement avec les médicaments, mais tout un tas de techniques qui nous permettent d’améliorer cette prise en charge bien entendu aussi avec les molécules qui combattent la douleur. La thématique c’est une meilleure prise en charge, une meilleure compréhension. Déjà la compréhension ça passe par des phénomènes douloureux avec le départ. Comment ça se passe dans le corps humain et puis toutes les étapes qui peuvent arriver à définir et à comprendre l’expression de la douleur chez l’enfant et l’adulte », a-t-elle évoqué
Présent à cette cérémonie de lancement de la formation, le représentant du ministère de la santé Dr Amadou Kaké a souligné l’appui de son département au centre « Drépno Guinée » pour la lutte contre la drépanocytose.
« La drépanocytose fait partie des maladies chroniques non transmissibles. Donc, au sein de notre programme il y a une unité qui lutte contre la drépanocytose en Guinée. Ce programme a été mis en place lors de la restructuration du ministère de la santé et depuis, nous avons mis en place un plan stratégique national pour sensibiliser la population. Le ministère à travers le budget national de développement a acheté les médicaments pour lutter contre les maladies non transmissibles », a-t-il conclu
Kaïn Naboun TRAORÉ pour guisanteplus.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
13 + 11 =